Fédération PCF du Bas-Rhin (67)

Fédération PCF du Bas-Rhin (67)
Accueil
 
 
 
 

Augmentation du ticket de « secours » de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) : Les habitants de l’Eurométropole victimes de la double peine

Depuis le 1er février, est entrée en vigueur l'augmentation des tickets de bus achetés directement auprès du chauffeur, qui passent de 1,70 à 2 euros. Il s'agit de la neuvième hausse des tarifs de la CTS depuis 2008. Elle fait suite notamment à la hausse de 2,24% des tarifs des abonnements du 1er juillet 2016.

Cette hausse des tarifs de la CTS est une mauvaise nouvelle. Cette mesure pénalise les usagers des quartiers qui n'ont pas un distributeur de tickets à proximité et elle désavantage les personnes qui utilisent ponctuellement les transports ainsi que celles qui bénéficient de peu d'aides pour souscrire à un abonnement.

Cette augmentation des tarifs de la CTS est la conséquence directe des politiques d'austérité gouvernementales soutenues par les députés socialistes strasbourgeois. L'Eurométropole de Strasbourg est ainsi passée de 116,10 millions d’euros de dotations de l’État en 2013 à 82,3  millions en 2017 soit une perte cumulée de plus de 67,63 millions d'euros depuis 2013**. Cela représente une baisse de la dotation de 29 % par rapport à celle de 2013 !

Cette hausse des tarifs incite à utiliser la voiture plutôt que les transports publics. Or, en 2012, une étude de l’institut de la veille sanitaire* concluait que les Strasbourgeois gagneraient 5,7 mois d’espérance de vie si la pollution de l’air aux particules en suspension était ramenée aux préconisations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). De plus, environ 135 décès liés à la qualité de l’air pourraient être évités chaque année dans la ville de Strasbourg.

Dans l'immédiat le PCF 67 demande un moratoire sur la hausse des prix de la CTS. Par ailleurs, le PCF 67 réaffirme, comme durant la campagne municipale à Strasbourg en 2014, l'objectif d'aller progressivement vers la gratuité des transports en communs dans l’Eurométropole.

Les récents pics de pollution ainsi que les nombreuses études alarmantes démontrent l'urgence de politiques de long terme pour des transports publics et la nécessité d'enclencher la transition écologique de nos filières industrielles pour lutter contre la pollution et développer des modes de transport propres. C'est l'ambition que portent les communistes avec leur programme "La France en commun".

La Fédération du Bas-Rhin du Parti Communiste Français

 

* Declercq C, Pascal M, Chanel O, Corso M, Ung A et al. : Impact sanitaire de la pollution atmosphérique dans neuf villes françaises. Résultats du projet Aphekom. Saint-Maurice: Institut de veille sanitaire ; 2012. 33 p.

** Chiffres issus de : http://www.rue89strasbourg.com/leurometropole-115434

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.