Fédération PCF du Bas-Rhin (67)

Fédération PCF du Bas-Rhin (67)
Accueil
 
 
 
 

NON Monsieur Fontanel : Augmenter les tarifs des tickets CTS n’est en aucune manière une « innovation » !

Décidément, l'alliance PS- Républicains (Ex-UMP) a pris de bien mauvaises habitudes à la tête de l'Eurométropole.

Comme c'est désormais le cas à chaque rentrée, les transports publics sont en ligne de mire, et non contents d'avoir augmenté les tarifs de la CTS de 3.4% en septembre 2014, voici que  les élus de la majorité communautaire s'apprêtent à récidiver dans cette mauvaise direction.

Cette fois-ci, il s'agit d'une l'augmentation de 1,79% des tarifs en moyenne, faisant passer le ticket de bus à l'unité de 1,60 EUR à 1,70 EUR et l’aller-retour de 3,10 à 3,30 EUR.

Les arguments d’ « encouragement à la dématérialisation » et de « développement durable » ne masqueront pas cette mauvaise nouvelle de plus pour les habitants de l'Eurométropole qui subissent la politique d'austérité et ont des fins de mois difficiles.

C'est, quoi qu’en dise M. Fontanel, un mauvais coup porté à l'environnement puisque toute augmentation des tarifs incite à utiliser la voiture plutôt que les transports publics,.

Cette politique est contraire à l'ambition des communistes pour notre agglomération : une place réduite pour l'automobile avec des transports collectifs gratuits, comme c'est le cas dans de nombreuses municipalités en France.

Le Parti Communiste Français du Bas-Rhin demande aux élus progressistes de l'Eurométropole de s'engager d'urgence :

- pour un moratoire, contre toute hausse de tarifs de la CTS.

- pour la mise en place d'une gratuité lors des pics de chaleurs et des grands évènements sportifs ou culturels.

- pour la prolongation de l’ « offre promotionnelle » de gratuité de la carte Badgeo au-delà des mois d’été.

Nous appelons  les Strasbourgeois-es et les habitants-es de l’Eurométropole à se saisir de la question du droit au transport pour tous et à se faire entendre. 

Il en va du quotidien de chacun-e et de notre qualité de vie.

Strasbourg, le 16 juin 2015

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.