Fédération PCF du Bas-Rhin (67)

Fédération PCF du Bas-Rhin (67)
Accueil
 
 
 
 

Alliance PS Droite pour gérer la CUS : Détournement du vote des Strasbourgeois !

Communiqué du Parti Communiste Français
Fédération du Bas-Rhin

La Fédération du Parti Communiste Français exprime sa surprise et sa réprobation face à la mise en place d’une majorité associant le PS et l’UMP au sein de la Communauté Urbaine de Strasbourg. Cette décision constitue une trahison du vote des électeurs de gauche.

Le taux d’abstention a battu tous les records à Strasbourg aux Municipales et la défiance à l’égard des institutions ne fait que grandir. Lors du vote pour l’élection du socialiste Robert Hermann à la présidence de la CUS et pour la mise en place des 20 vice-présidents, le Parti socialiste détenant la majorité des sièges a fait le choix de s’allier à la droite en lui accordant 7 vice-présidences.

Cet accord porte un coup de massue aux électeurs de gauche qui n’oublient pas la crainte qui était la leur, jusqu’au soir du 2ème tour à Strasbourgde voir revenir Fabienne Keller à la Mairie ; ils n’oublient pas que Roland Ries a été élu avec seulement 1500 voix d’avance et qu’à Schiltigheim, 2èmeville de la CUS, le maire sortant PS s’est même fait balayer par la droite !

Comment Robert Herrmann et son équipe peuvent-il mépriser de manière aussi éhontée leur électorat et renier ainsi leurs engagements vis-à-vis de tous ceux qui ont voulu faire barrage à la droite ?

Les communistes dénoncent cet accord qui fait fi de l’attente de changement des salariés, des jeunes, et des populations en général. Un tel choix politique contribue au brouillage des cartes,des repères politiques, il détruit un peu plus la confiance dans les institutions et l’espoir en l’avenir. Il constitue le terreau  de toutes les formes de repli. C’est la démocratie même qui se trouve remise en cause. 

Les communistes soulignent que cette « nouvelle majorité » ne doit rien au hasard. Alors qu’au 1erjanvier 2015 se profile la mise en place de l’Eurométropole, sans la moindre consultation des habitants-es, une fois de plus l’Alsace est choisie comme terre d’expérimentation !

Aujourd’hui l’alliance PS-UMP à la CUS s’apparente étroitement à la « grande coalition »alliant Sociaux-Démocrates et Conservateurs, qui préside aux destinées de nos voisins allemands. Outre Rhin aussi, le SPD pouvait faire le choix d’une alliance à gauche avec les verts et Die Linke, mais à l’image du PS bas-rhinois, ils ont préféré l’alliance à droite ! L’Eurométropole s’engagerait-t-elle sur cette voie de la cogestion amenant toujours plus d’austérité ?

Les élections européennes pourront être le moment pour tou-tes les Français-es et tou-tes les Bas-rhinois-es de s’exprimer. Stop ou encore ? Va-t-on accepter le consensus idéologique entre socialistes et conservateurs en soutien de l’austérité ou au contraire rompre avec ces politiques pour refonder une Europe de solidarité, de paix et de démocratie ?

Dans le prolongement des élections municipales et de la campagne de la liste, « A Strasbourg l’Humain d’abord !», après la mobilisation des 100 000 manifestants lors de la Marche contre l’Austérité à Paris ce 12 avril, pour le PCF membre du Front de gauche, l’urgence est au rassemblement de toutes les forces progressistes, associatives, syndicales, politiques.

Strasbourg, le 13 avril 2014

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.