Fédération PCF du Bas-Rhin (67)

Fédération PCF du Bas-Rhin (67)
Accueil
 
 
 
 

Hopla, c'est parti pour les listes Front de Gauche à Strasbourg et à Schiltigheim !

A ceux qui pensaient surfer sur une politique droitière tout en se réclamant de la gauche, vous voilà prévenu : la liste "A Strasbourg, l'Humain d'abord" et la liste « A Schiltigheim, l’Humain d’abord » portées par le Front de Gauche sont là ! Et il faudra bien compter sur elles et leurs idées !

« Front de gauche : une liste sous le signe de la diversité article DNA

Le Front de gauche a rassemblé ses forces pour composer une liste en vue des municipales de mars prochain, à Strasbourg. Sa composition a été présentée, hier soir, à Cronenbourg.

Leur slogan : « l’Humain d’abord ! » Hier soir, au centre socioculturel de Cronenbourg, le Front de gauche invitait militants et habitants à venir rencontrer ses candidats aux municipales. Ces derniers étaient réunis aux côtés de Jean-Claude Val, du Parti de gauche (PG), et de Hulliya Turan, du Parti communiste français (PCF), les deux têtes de liste.

Entre deux titres du groupe Family Affair, qui animait la soirée, quelques candidats ont été invités à se présenter, mais surtout à exprimer leurs convictions, qui esquissent le programme de la liste. Parmi ces propositions, on retiendra la création de centres de santé dans les quartiers, ou la négociation, par la Ville, de tarifs de mutuel pour ses administrés.

Par ailleurs, le Front de gauche s’oppose fermement au projet d’eurométropole, pour lequel il réclame un référendum local : « Des pouvoirs seront retirés aux collectivités locales au profit de l’eurométropole qui ne sera pas une structure solidaire, mais compétitive, au service des plus riches, taillée pour la guerre économique. »

La liste prône également la gratuité des transports en commun pour tous, une politique favorisant le logement à loyer modéré de qualité, la gestion municipale des réseaux de chaleur, ou la gratuité pour les premiers mètres cubes d’eau (à travers des chèques eau, comme dans certaines villes de région parisienne).

Outre des membres du FG et du PCF, la liste comprend des militants associatifs, syndicaux, des membres de la gauche unitaire, ou encore des représentants du mouvement Ensemble (gauche anticapitaliste, gauche unitaire et Fédération pour une alternative sociale et écologique, ou FASE). Parmi ces derniers, le conseiller municipal Mustapha El Hamdani, qui avait été élu sur la liste des Verts. À noter, également, la présence du physicien Jean-Marie Brom : en décembre, il a quitté EELV et s’en est expliqué, hier soir : « L’écologie est bien mal défendue par un parti béni-oui-oui d’un parti plus vraiment de gauche. Si je veux faire de l’écologie et rester de gauche, je n’ai pas d’autre choix que de rester ici. » Un tiers des personnes présentes sur cette liste, enfin, n’appartient à aucune organisation politique.

La liste
Jean-Claude Val (PG),
Hulliya Turan (PCF),
Mustapha El Hamdani (Ensemble),
Sylvie Molinet (Femme égalité),
Julien Ratcliffe (PCF),
Josiane Gasparini (PG),
Jean-Marie Brom (pers. ext.),
Marie-Pierre Ponpon (Ensemble),
Dominique Haquette (CCA),
Geneviève Manka (assoc.),
Robert Althaus (pers. ext.),
Béatrice Lejarre (PCF),
Nicolas Linder (PG),
Frederique Riedlin (GU),
Patrice Muller (pers. ext.),
Valerie Broussole (pers. ext.),
David Bour (PCF),
Lise Maillard (PG),
Jean-Michel Utard (pers. ext.),
Anne Brisbois (pers. ext.),
Christian Grosse (PCF),
Rime Dubois (assoc.),
Raymond Bahl (PG),
Caroline Blass (PCF),
Nicolas Bardey (Ensemble),
Fleur Bastin (PG),
Nima Zahir (PCF),
Michèle Rodot (pers. ext.),
Julien Helary (PG),
Alice Klein (pers. ext.),
Constantin Wurmberg (PCF),
Martine Paoli (PG),
Moussa Afif (pers. ext.),
Loriane Ezequel (PCF),
Raphaël Scheer (PG),
Valentine Spindler (Ensemble),
Roland Jeanvoine (PCF),
Gilda Althaus (synd.),
Antoine Roth (PG),
Françoise Hurstel (pers. ext.),
Matthieu Seeburger (CCA),
Annick Wurtz (PCF),
Boris Morenas (PG),
Elisabeth Hamse (Femmes égalité),
Andrea Benedetti (PCF),
Mathilde Andrée (PG),
Malek Chekat (militant quartiers),
Nada Popovic (PCF),
Denis Diemer (PG),
Stéphanie Gil (assoc.),
Claude Jeanvoine (PCF),
Marion Greib (Ensemble),
Chloé Hartman (PG),
Steve Kalisch (PCF),
Eylem Ertasoglu (assoc.),
Denni Albert (PCF),
Annie Wyss (pers. ext.),
Olivier Kuhn (PG).
Ariane Henry (PCF)
Antonin Roy (PG)
Anne De Sa Nogueira (Perso.ext)
Patrick Cavagnet (PG)
Marie-Christine Lacquement (PG)
Francis Wurtz (PCF) Député honoraire du parlement européen

Une candidature masculine doit encore être confirmée.
PG : Parti de gauche ; PCF : Parti communiste français ; CCA : Cercle communiste d’Alsace ; assoc. : militant associatif ; pers. ext. : personnalité extérieure ; GU : gauche unitaire ; synd. : responsable syndical.

A Schiltigheim aussi

« Schiltigheim Municipales 2014 Premiers en lice (DNA par Sophie Weber)

À Schiltigheim, l’équipe du Front de gauche a présenté hier une liste complète de candidats. Photo DNA – Marc Rollmann
À Schiltigheim, le Front de gauche est le premier à rendre public l’intégralité des noms des candidats de sa liste pour les municipales.
Annoncé fin novembre à Schiltigheim, le retour, sous la houlette du Front de gauche, de la gauche de la gauche dans la bataille des municipales, est passé en quelques semaines du projet à la réalité.
Hier, Marc Baader, qui dirige la liste « A Schiltigheim, l’humain d’abord » avec Laurence Winterhalter, a pu présenter une liste complète, soit 39 candidats, 20 hommes et 19 femmes. La liste était déjà complète début janvier. Les candidats eux-mêmes ont admis avoir été surpris par la rapidité avec laquelle ils ont constitué leur équipe.
La liste Front de gauche se veut être un « large rassemblement citoyen » qui va des retraités aux étudiants et représente la société schilikoise et plus particulièrement ses « couches populaires », le tout « dans la diversité des origines ». Le but affiché est d’offrir aux Schilikois une liste « de femmes et d’hommes comme eux », qui donnerait de la visibilité à « ceux que l’on ne voit que rarement, ceux qui ont trop souvent le sentiment d’être les laissés-pour-compte » et qui ont besoin « d’un changement radical de politiques ». « On peut tous partir de notre vécu personnel pour faire en sorte que les Schilikois aillent mieux », précise Laurence Winterhalter.
La liste Front de gauche comporte essentiellement des militants non encartés, souvent actifs dans le milieu associatif ou le syndicalisme.Elle compte en son sein cinq anciens élus de Schiltigheim, Marc Baader, Guy Desportes, Jean-Michel Hoen, René Peugeot et Jean-Marie Dupuy, et une ancienne élue de Clermont-Ferrand, Monique Deydier.
La liste « L’humain d’abord » n’a pas de programme à proprement parler, mais des axes de réflexion et la volonté d’associer « réellement les habitants aux décisions », pendant la campagne et après. Parmi ses idées phares, la volonté d’instaurer la gratuité des transports publics, de garantir des services publics dans tous les quartiers, d’encadrer les loyers des logements sociaux, de s’assurer que l’argent public est dépensé efficacement, et d’avoir une politique plus offensive en matière d’emploi. La liste « A Schiltigheim, l’humain d’abord » affiche aussi ses principes humanistes : « La solidarité, la fraternité, c’est l’antidote au grand piège de l’affrontement identitaire ».
Les candidats Front de gauche, s’ils se gardent bien de personnaliser le débat, ne cachent pas leurs divergences avec l’actuelle majorité menée par le socialiste Raphaël Nisand. Est-ce à dire qu’ils excluent toute possibilité d’alliance au second tour ? « Nous voulons battre la droite à Schiltigheim comme nous y avons participé au niveau national. Mais nous partageons la déception de nombre de Schilikois devant la politique menée par François Hollande », affirme Marc Baader. Une alliance n’est pas exclue, mais à une condition : que les élus Front de gauche conservent leur « autonomie de parole et de vote au sein du conseil municipal ».
Les composantes du Front de gauche à Schiltigheim : le Parti Communiste Français (PCF), le Parti de Gauche (PG) et la Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE).
Sur Internet : www.frontdegauche-schiltigheim.fr
 

Les candidats du front de gauche

1- Marc Baader, retraité, ancien conseiller municipal et communautaire; 2- Laurence Winterhalter (PCF), agent de maîtrise à la CPAM du Bas-Rhin, responsable syndicale; 3- Guy Desportes (PG), fonctionnaire cadre A, adjoint au maire honoraire; 4- Monique Deydier retraitée, ancienne conseillère municipale à Clermont-Ferrand; 5- Mohamed El Hannachi (FASE), chef d’entreprise, conseiller marketing; 6- Thérèse Sonntag, enseignante, responsable syndicale; 7- Serge Califano (PCF), retraité de la métallurgie; 8- Valérie Ramanankatsoina, salariée, syndicaliste; 9- Alexis Marcot, salarié; 10- Caroline Riefstahl, étudiante en langues; 11- B. R. (PCF), à la recherche d’un emploi; 12- Catherine Speich, enseignante; 13- Jean-Michel Hoen, enseignant, ancien conseiller municipal; 14- Hanane El Hannachi, assistante en gestion locative; 15- Anthony Robin, étudiant en archéologie et salarié; 16- Yuksel Kocac, fleuriste; 17- Philippe Escorbiac (PCF), retraité SNCF, syndicaliste; 18- Alexandra Doute, étudiante en histoire et salariée; 19- Monder Ben El Hadj, ingénieur formateur informatique; 20- Nawel Balaska, gouvernante; 21- David Scheidecker, animateur en maison de retraite; 22- Christiane Stoeffler, à la recherche d’un emploi; 23- Jonas Schiff, salarié SNCF; 24- Gaby Zwinger, cuisinière; 25- Valter Nicoli (PCF), à la recherche d’un emploi; 26- Isabelle Guechida, femme au foyer; 27- François Bilem (PG), informaticien; 28- Louisa Gherbi, femme au foyer; 29- Michel Chef (PCF), retraité; 30- Christiane Jeunesse, retraitée SNCF; 31- Avdullah Bajraktari, retraité; 32- Jacqueline Klein, vendeuse;33- Édouard Witz, chef d’entreprise; 34- Solange Gilg (PCF), à la recherche d’un emploi; 35- René Peugeot, retraité de l’éducation nationale, ancien conseiller municipal; 36- Marie-Chantal Hofancienne, assistante maternelle; 37- Matthieu Ruyer (PG), retraité, prêtre ouvrier, syndicaliste; 38- Françoise Klipfel, retraitée, militante associative; 39- Jean-Marie Dupuy, adjoint au maire honoraire.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.