Fédération PCF du Bas-Rhin (67)

Fédération PCF du Bas-Rhin (67)
Accueil
 
 
 
 

PCF67: Pas de hausse de la TVA dans les transports, pas de hausse des tarifs ! Débattons de la gratuité !

Le projet de budget 2014 du gouvernement a été voté en 1ère lecture à l’Assemblée Nationale et il prévoit d’augmenter la TVA pour les transports en commun pour la porter de 7% à 10%.

Les professionnels des transports très inquiets se sont adressés au 1er ministre pour demander un taux réduit pour les transports publics. Leur inquiétude est légitime car cette mesure aboutirait quasiment à un doublement de la TVA en deux ans, et elle aurait pour conséquence soit une nouvelle augmentation des tarifs, soit une diminution de l’offre de transports.

Après l’augmentation des tarifs de la CTS votée en avril dernier, les usagers de la CTS vont-ils eux aussi à nouveau être appelés à mettre la main à la poche ?

Le 25 octobre, le conseil de la CUS s’est adressé au gouvernement et aux parlementaires en  émettant « le vœu que la hausse de la TVA sur les transports publics soit ramenée à 5,5% ».

Les parlementaires PCF-Front de Gauche ont soutenu cette proposition et ils continueront à combattre ce mauvais coup lors du débat budgétaire au Sénat et à faire reconnaitre les transports comme un service de première nécessité, un bien commun !

Pour les communistes, c’est clair, les salariés, ici comme dans le reste du pays, ne doivent plus faire les frais des mauvais choix décidés hier par la droite et poursuivis aujourd’hui par le gouvernement Ayrault-Hollande.

D’autres choix sont possibles afin d’éviter une nouvelle hausse des prix. François Hollande a en effet annoncé, le 20 septembre dernier, que la TVA pour la rénovation thermique des logements allait passer de 10 % à 5 % en 2014. Pourquoi ne pas prendre des mesures équivalentes pour les transports ? Pourquoi ne pas légiférer pour généraliser et augmenter la part de transport payée par les employeurs ?...

Au-delà, les communistes mettent en débat une idée simple : la gratuité des transports. Non-seulement utile écologiquement et socialement, une telle approche débattue largement avec les principaux intéressés permettra de poser sur le fond la question d’un choix de société.  Comme le prouve sa mise en œuvre novatrice dans plusieurs villes en France et en Europe, une telle proposition met au cœur la question du Service Public et celle d’un financement à envisager par un autre biais que celui de l’augmentation des impôts locaux !

Nous invitons l’ensemble des Strasbourgeois à en débattre, en particulier lors de l’Atelier pour une alternative municipale à Strasbourg qu’organise le Front de Gauche, le Jeudi 7 novembre à 19h30 à la Maison des Associations, place des Orphelins.

Pour la fédération du Bas-Rhin du PCF :

Hulliya TURAN                                Julien RATTCLIFFE           Laurence WINTERHALTER

Strasbourg/CUS Nord                   Strasbourg Centre                    Schiltigheim

                               

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.