Fédération PCF du Bas-Rhin (67)

Fédération PCF du Bas-Rhin (67)
Accueil
 
 
 
 

Fermeture de Virgin : Encore une fois, ce n’est pas aux salariés de payer !

Le groupe Butler a montré à de nombreuses reprises sa nature de prédateur. Si le groupe connaît des difficultés, les actionnaires de ce fonds de pension en sont les responsables, eux qui n’ont songé qu’à se servir sur la bête ! Virgin vient allonger la liste des activités économiques et industrielles menacées par le capitalisme financier.

Les salariés de Virgin occupent leur magasin et défendent tout simplement leur dignité bafouée. Ils remettent en cause un « plan social » qui n’est que la traduction du mépris dont ils ont fait l’objet depuis des mois, et que le Parti Communiste Français a dénoncé dès l’annonce de mise en cessation de paiement de l’entreprise, début janvier.

Que la crise des ventes de biens culturels soit une réalité ne justifie en aucun cas la manière dont les salariés sont traités. Les « méthodes de management » qui sont à l’œuvre  illustrent les réalités de la logique capitaliste : toujours plus de fric pour les uns, la porte pour les autres. Qui plus est dans des conditions inadmissibles.

La lutte des salariés de Virgin pointe avec acuité l’urgence de voter les lois donnant aux salariés, ainsi que le revendique l'intersyndicale de Virgin, de vrais pouvoirs sur la gestion des entreprises, pour défendre leur viabilité, les emplois et résister face au pouvoir de la finance.

Nous demandons au gouvernement d’agir pour ces emplois avec autant de courage que les salariés, et d’étudier précisément les conditions pour faire payer à Butler ce qu’il doit, en refusant de le laisser s’enfuir comme un voleur.

Les salariés de Virgin-Strasbourg peuvent compter sur le soutien et la solidarité du Parti Communiste Français comme du Front de Gauche !

La Fédération du Bas-Rhin du PCF

Strasbourg, le 15 juin 2013

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.