Fédération PCF du Bas-Rhin (67)

Fédération PCF du Bas-Rhin (67)
Accueil
 
 
 
 

Augmentation des tarifs de la CTS : Attention à ne pas rouler à contresens !

En cette période de crise économique profonde où le pouvoir d’achat des habitants de l’agglomération strasbourgeoise est en berne, le Parti Communiste Français dénonce l'augmentation des tarifs de la CTS votée lors du conseil communautaire de ce vendredi 3 mai.

Depuis plus de 10 ans, les populations de la communauté urbaine ont subi des augmentations continues de tarifs. Après une croissance des tarifs de plus de 4% sous le mandat Keller-Grossmann (2001/2008) puis de 3% sous la gestion de Ries-Bigot (2008/2012), cette nouvelle augmentation accentue la situation difficile de nombre de Strasbourgeoises et Strasbourgeois, même si la tarification solidaire votée en 2010 a constitué une avancée.

Avec cette décision, la CUS espère une recette de 800 000 €. Or, souvenons-nous que certains choix budgétaires ont été faits il y a un mois ! Le conseil de la Communauté Urbaine de Strasbourg avait voté de nouvelles subventions pour permettre une nouvelle baisse de la taxe d’aéroport à Entzheim, à hauteur de plus d’un million d'euros, et aussi une subvention de 600 000 € pour le rallye d'Alsace. D’autres choix budgétaires et une baisse des tarifs auraient donc été possibles !

L’augmentation des tarifs CTS qui vient d’être décidée est une très mauvaise nouvelle pour tous ceux qui subissent déjà une cure d’austérité des plus drastiques et qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts.

La fédération du Bas-Rhin du PCF estime qu'une autre politique pour les transports en commun strasbourgeois est possible. Elle doit reposer sur le droit au transport pour tous, notamment pour les populations touchées de plein fouet par la crise. Elle doit reposer également sur l'incitation à la réduction de l’usage de l’automobile dans notre ville afin d'améliorer la qualité de vie au sein de l'agglomération.

Les communistes souhaitent mettre en débat des mesures ambitieuses, comme la gratuité des transports en commun qui pourrait être financée, entre autres, via l’augmentation de la part des transports versée par les employeurs, ainsi que l’ont mise en œuvre les élus communistes à Aubagne.

Ils appellent les Strasbourgeois-es et les habitant-es de la CUS à se saisir de la question du droit au transport pour tous. Il en va du quotidien de chacune et chacun, ainsi que de l'avenir de notre ville.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.