Fédération PCF du Bas-Rhin (67)

Fédération PCF du Bas-Rhin (67)
Accueil
 
 
 
 

Face aux enjeux sociaux, écologiques et démocratiques Les communistes sur des listes municipales de rassemblement dans le Bas-Rhin

 

Face aux enjeux sociaux, écologiques et démocratiques

Les communistes sur des  listes municipales

de rassemblement dans le Bas-Rhin

 

Moins de quinze jours nous séparent du 1er tour des élections municipales.

Les habitantes et habitants de nos communes subissent très durement les effets dévastateurs de la politique ultralibérale dans tous les domaines de leur vie : chômage, précarité, démantèlement des services publics, destruction du système de retraite par répartition, pour ne citer que ces points !

Les communistes considèrent que l’échelon municipal peut permettre de mettre en œuvre des politiques protectrices envers les plus fragilisé·e·s, pour améliorer la vie des habitantes et habitants quel que soit leur lieu de vie.

La commune est l’institution politique la plus proche de la population.

Forts de l’idée que les communes appartiennent aux habitantes et aux habitants et non aux Vinci-Bouygues, que celles-ci peuvent être des lieux d’expérimentation démocratique, des outils pour l’émancipation, les communistes se sont engagés, là où cela était possible dans le département, dans des démarches de construction de listes municipales.

Fait nouveau pour ce type de scrutin, des communistes sont présents sur plusieurs listes : à Strasbourg, Schiltigheim, Illkirch Graffenstaden et Sélestat.

Notre objectif a été de mettre partout dans le débat des propositions, principalement centrées sur l’égalité, la démocratie et la gratuité. Avec des personnes ayant des engagements divers, dans le monde associatif et syndical, avec des écologistes, des syndicalistes…, nous avons travaillé à l’élaboration de propositions concrètes que nous portons dans la campagne.

Si nationalement LREM convoite l’Eurométropole, une des rares métropoles en France qu’il serait susceptible de gagner, les enjeux politiques dans les villes sont également très importants.

Des communistes sont engagés sur quatre listes dans le Bas-Rhin et certains sont susceptibles d’être élus :

1. À Sélestat : la liste « Convergence Citoyenne » conduite par Jean-Marc KASTEL-KOFFEL

Alors qu’une liste Macron-compatible se présente à Sélestat, une liste de rassemblement s’est constituée avec la participation de communistes : Christine Romanus, Chedlia Ben Salah et Pascal Aubry.

Cette liste regroupe des citoyennes et citoyens d'horizons divers, ayant des engagements individuels, associatifs, syndicaux ou politiques (France insoumise, Parti communiste français et Parti socialiste), des Gilets jaunes et des militants écologistes.

Retrouvez ici des informations sur la liste :

https://convergence-citoyenne.fr/

 

2. À Illkirch-Graffenstaden : la liste « Cultivons notre ville » conduite par Pascale Gendrault

Face Claude Froehly, poulain de Jacques Bigot, sénateur PS très libéral, une liste de gauche s’est construite autour de l’ancienne adjointe à la culture (exclue de la majorité municipale actuelle), Pascale Gendrault. Cette liste n’a l’investiture officielle d’aucun parti. Elle est composée de militantes et militants associatifs, d’ancien.ne.s socialistes et de Valentin Nodinot – PCF.

Retrouvez ici des informations sur la liste :

 

https://www.facebook.com/Cultivons-notre-ville-Pascale-Gendrault-2020-108717877264778/

3. À Schiltigheim : la liste « Vivre Schilick 2020 » conduite par Danielle Dambach

Dans la continuité du court mandat débuté en 2018, cette liste « arc-en-ciel » se représente unie dès le premier tour. Face à une liste LREM et une liste LR (déjà perdante en 2018), les chances de l’emporter sont grandes. Antoine Splet, conseiller municipal PCF sortant, qui s’est fait remarquer par son travail notamment à l'Eurométropole, est suivi sur la liste de Laurence Winterhalter, adjointe PCF aux affaires sociales, et de Julien Ratcliffe.

Retrouvez ici des informations sur la liste :