Fédération PCF du Bas-Rhin (67)

Fédération PCF du Bas-Rhin (67)
Accueil
 
 
 
 

Rapport sur la gratuité des transports en commun : l’Eurométropole de Strasbourg doit revoir sa copie et affirmer davantage d’ambition

 

Un groupe de travail sur la gratuité des transports au sein de l’Eurométropole a été constitué suite à l’interpellation d’Antoine SPLET, conseiller communautaire PCF. Il a produit un rapport présenté ce vendredi 25 octobre 2019 qui souligne avec raison l’insuffisance de la tarification dite solidaire.
Si la préconisation du rapport pour une gratuité dès le 1er jour de pics de pollution va dans le bon sens, les communistes regrettent qu’il n’y ait eu à aucun moment la volonté de chercher une voie sérieuse vers la gratuité des transports en commun. Le montant des moyens alloués et les possibles transferts de budget n’ont pas été questionnés, ni même des propositions d’évolution de la loi pour obtenir de nouvelles ressources budgétaires de la part de l’État.
Cette perspective a été écartée notamment par Roland Ries, vice-président aux transports, dont les positions sont opposées au principe même de gratuité.
La Fédération du Bas-Rhin du Parti communiste français déplore par ailleurs le manque de transparence des discussions au sein de l’EMS. Pourquoi la réunion de conclusion du groupe de travail s’est-elle déroulée à huis clos ? Les responsables de l’EMS craindraient-ils que les citoyens.nes s’emparent davantage du débat sur la gratuité des transports ? Celui-ci a pris de l’ampleur dans la population et les conseillers métropolitains doivent prendre position sur cette question.
Réaliser une véritable étude de faisabilité indépendante, construire une nouvelle politique sociale et écologique des transports dans l’Eurométropole, voilà les questions que les communistes souhaitent voir débattues et suivies d’actes.
Les enjeux sociaux, environnementaux et démocratiques de la période appellent des mesures d’une bien plus grande ampleur.
Il n’est plus possible de freiner les aspirations populaires en faveur de la gratuité : une brèche est ouverte, le combat continue.
 
Hülliya TURAN
Secrétaire départementale

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.